Toucher pour
connaître et apprendre
Communiqués de presse > Toucher les lettres pour apprendre à lire

Toucher les lettres pour apprendre à lire

 

En 2003, Edouard Gentaz, chercheur au CNRS, du Laboratoire « Cognition et Développement » de l’Université René-Descartes , Pascale Colé et Florence Bara, du Laboratoire de « Psychologie et NeuroCognition » de l’Université de Savoie, viennent de montrer que l’ajout de l’exploration haptique (tactilo-kinesthésique) manuelle de lettres en relief dans un entraînement de préparation à la lecture amplifie leurs effets bénéfiques sur le niveau de lecture des enfants d’école maternelle (grande section). Les chercheurs ont comparé deux types d'entraînement chez 26 enfants âgés de cinq ans qui se différencient par les sens impliqués. Le premier, classique, sollicite uniquement la vision et l’audition pour percevoir les lettres et les sons; le second fait aussi appel au sens haptique manuel pour percevoir les lettres (exploration à l’aide de l’index). Chaque entraînement est composé de six séances (une par semaine) et les enfants travaillent une lettre (a, i, r, t, p et b) et le son correspondant par séance (une séance dure 30 min). Les deux entraînements proposent des jeux destinés à développer les capacités métaphonologiques (capacités à manipuler les syllabes, les rimes et les phonèmes des mots parlés), la connaissance des lettres et des associations lettres-sons. Cependant, le travail sur l’identité des lettres est basé sur une exploration visuo-haptique et haptique de lettres (l’enfant doit suivre avec son index les contours d’une lettre cursive en relief, avec puis sans la vision) dans l’entraînement multisensoriel et sur une exploration seulement visuelle dans l’entraînement classique.Les chercheurs ont mesuré les performances de chaque enfant avant et après les entraînements, à l’aide, entre autres, de tests de lecture de pseudo-mots (e.g. : ti, ita, ari). Les enfants ne peuvent lire de pseudo mots que s’ils ont compris le principe de représentation des sons par les lettres du système alphabétique. Les résultats montrent que les enfants lisent deux fois plus de pseudo mots après l’apprentissage multisensoriel qu’après l’apprentissage classique. Les chercheurs expliquent ces résultats par les spécificités du fonctionnement de chaque sens et en particulier par leur mode d’exploration respective mis en œuvre à 5 ans. L’ajout de la modalité haptique obligerait l’enfant à traiter les lettres étudiées de manière plus séquentielle et donc plus analytique, ce qu'il ne fait pas implicitement lorsque les lettres sont présentées uniquement visuellement. De ce fait, l’association avec le son de la lettre, traité auditivement i.e. séquentiellement, en serait favorisée.

 

 

Contacts : Dr. Edouard Gentaz, tél : 06 08 84 47 92 ; Pr. Pascale Colé, tél : 06 70 97 76 25 ; Florence Bara, tél : 04 76 42 40 16

 

 

Référence :

 

Gentaz, E., Colé, P. & Bara, F. (2003). Evaluation d’entraînements multisensoriels de préparation à la lecture pour les enfants de grande section maternelle : une étude sur la contribution du système haptique manuel. L’Année Psychologique, 104, 561-584